• Ce qu'il reste de nos rêves est un voyage sur les traces d'Aaron Swartz, cette figure quasi-christique qui a voulu changer la démocratie, et en creux le portrait d'une femme qui réfléchit depuis son premier roman sur la question du pouvoir, de l'engagement, de la résistance, dans un monde qui se prétend libre.
    Brillant programmeur à la vision politique acérée, pour les pionniers du web, Aaron Swartz est un génie, pour les progressistes un sauveur, pour les autorités américaines, l'homme à broyer. Internet, miroir aux alouettes dans lequel l'humanité se noiera, doit rester un outil de contrôle des populations. Il faut arrêter Aaron.
    Pris en tenaille sur Lee Street, il tombe de vélo, se retrouve couché sur le capot, mains dans le dos, ferré comme un criminel. Le gouvernement dégaine l'arme nucléaire : trente-cinq ans de prison, un million d'amende, l'interdiction de toucher à un ordinateur à vie. Aaron refuse toute négociation, veut un procès, laver son honneur et exposer l'injustice. Il est retrouvé pendu dans sa chambre à Brooklyn, à quelques semaines de l'ouverture de son procès, le 11 janvier 2013.

  • Clara, Jérémie, Bertrand, Vanessa, Sébastien, Antoine, Alison appartiennent à la première génération élevée par les marques, la télévision et l'algorithme de Google. Ces bons petits de la méritocratie se sont connus bébés requins à HEC. À 40 ans, ils se trouvent aux portes du pouvoir de la finance, la politique, la communication, la presse et du hacking. Ils représentent la relève, le Club Mickey des affaires. Ils se croient surpuissants, redoutent le déclassement. Ne pas devenir totalement fou est leur unique objectif.
    De petit accommodement en grand renoncement, ils participent à la collusion entre finance mondiale et dirigeants politiques européens qui ruinent le Vieux Continent. Jusqu'au jour où l'un des sept amis est retrouvé mort. Suicide ? Assassinat ? Aujourd'hui, tout est suspect.


    En bande organisée s'inspire de faits réels. Il est le fruit d'une enquête menée par l'auteur sur les manipulations de certains pays de la zone euro pour accéder à la monnaie unique. Sommes nous toujours en démocratie ? Qui nous gouverne ? Que vaut la réussite dans un monde condamné à sa perte ?
    Il faut lire de toute urgence ce thriller économique et politique qui nous embarque dans un train fantôme, dévale les montagnes russes et nous promet le grand huit à chaque page. Si vous n'avez pas peur, plongez dans ce roman hallucinant. Sinon, continuez à regarder la télévision.


    Flore Vasseur est l'auteur remarqué d'Une fille dans la ville et de Comment j'ai liquidé le siècle.

  • Après Une fille dans la ville, critique féroce des allumés du "miracle économique", Flore Vasseur autopsie l'oligarchie financière, prisonnière de sa sophistication et de ses dogmes morbides, qui peut et va dévaster le monde. C'est le scénario d'une explosion définitive qui pourrait bien préfigurer la prochaine étape du capitalisme.
    "Je devrais m'arrêter, chercher une reconversion. Les pires crapules de la planète sont comme moi. Ils financent la lutte contre le paludisme, créent des écoles en Afrique, investissent dans l'éolien. Ils invitent Nelson Mandela à leur anniversaire. Ils écoutent Bono comme le Messie, veulent serrer la main d'Angelina Jolie. Ils achètent des Bionic, ces sous-marins individuels de luxe vendus 130 000 euros pièce. Ils fuient le monde, le survolent en jets privés. Dans les journaux, ils s'affichent en Prius. Ils cherchent une rédemption par l'art, investissent dans n'importe quoi. Pour nous, il n'y aura jamais de punition. La vie est une farce. Je suis un pur produit du fascisme occidental. J'aimerais appuyer sur la touche "échappe".
    Pierre, fils de plombier à Clermont-Ferrand, s'est réfugié dans les mathématiques pour oublier l'enfance. Boursier, polytechnicien, devenu roi du "quant" dans une grande banque française, il fabrique des programmes de calcul systémique qui engrange des millions. L'anorexie de sa fille, la mort de son père, le 11 septembre, la rencontre d'une prostituée drôle et tendre poussent progressivement cette star des marchés financiers à s'interroger sur sa vie d'homme. À s'humaniser, malgré lui.
    Au même moment, les marchés financiers s'effondrent. Les Maîtres de l'Univers sont traînés dans la boue, l'empire américain flanche, la Chine veut supprimer le dollar. Pierre voit son monde de yuppies sombrer dans la déprime, la fuite en avant.
    Une septuagénaire redoutable, à la tête du "Bilderberg" - un gouvernement mondial secret qui a organisé la domination de l'Amérique sur la planète - le convoque à New York. Acculée à l'échec, à la remise en cause, à la mort, elle veut sauver, une dernière fois, l'humanité. Personne ne doit succéder à l'Empire. Pierre sera l'instrument de l'acte terroriste ultime, scénario catastrophe du FBI. Un kamikaze en Berluti. Pour lui, c'est le seul moyen de récupérer sa vie.
    Après Une fille dans la ville, critique féroce des allumés du "miracle économique", Flore Vasseur autopsie l'oligarchie financière, prisonnière de sa sophistication et de ses dogmes morbides, qui peut et va dévaster le monde. C'est le scénario d'une explosion définitive qui pourrait bien préfigurer la prochaine étape du capitalisme.

empty