• Née en 1912, Eva Braun grandit dans une Allemagne devenue exsangue après la Grande Guerre. En 1929, elle trouve un emploi auprès d'Heinrich Hoffmann, photographe officiel du Parti national-socialiste. Timide et introvertie, elle est alors présentée au chef du parti, un petit homme d'une politesse irréprochable qui la courtise bientôt : Adolf Hitler. Ensemble, ils vont au cinéma, à l'opéra et mangent dans les meilleurs restaurants. La belle attend impatiemment chaque rendez-vous tandis que lui est totalement dévoué à la politique.
    Au moment où Hitler se lance en campagne électorale, Eva devient sa maîtresse. Débute alors un conte dans lequel l'héroïne tombe sous le charme d'un monstre.

  • Dolorès ne s'en souvient que trop bien. La Retirada et son funèbre cortège. La marche a pied jusqu'aux camps d'Argelès et de Rivesaltes. Les humiliations subies. La perte de proches... Sa fille... Pyrénées-Orientales, de nos jours. Il est des habitudes dont on ne peut se départir : tous les jours à 17h précises, Irène, Marina et Dolorès se retrouvent pour parler de la pluie et du beau temps. Mais le quotidien, si paisible à l'accoutumée, se verra quelque peu bouleversé par l'arrivée impromptue de Julia, la petite fille d'Irène, et par la disparition inquiétante de Dolorès. Cette dernière n'a pas donné signe de vie depuis bientôt deux jours, une éternité pour ses amies ! Qu'a-t-il bien pu arriver à la vieille femme ? Délivrez-nous du mal expose avec une grande délicatesse la problématique de la maternité dans des situations bien différentes. On retrouve Dolorès, enceinte, et devenue mère dans un camp de réfugiés après la Retirada, Julia, en proie au doute, se demandant si elle ne doit pas avorter, et Marina, en souffrance dans son rôle de mère, à cause d'un mari alcoolique qui la rudoie. Une galerie de femmes courageuses, qui interroge sur divers aspects de la condition féminine.

  • Août 1914. P'tit Louis Glazec ne s'attend pas à la réalité qu'il va traverser. Lui, tout ce qu'il veut, c'est prouver à son père qu'il est un homme, un vrai. Pourtant, comme les autres, il recule avec l'armée française. À partir de là, nous entrons avec ce personnage attachant dans son quotidien de poilu, ses doutes, ses blessures visibles et invisibles, mais aussi ses amitiés, fortes et résilientes. Nous vivons, avec P'tit Louis, ces longues années de guerre, avec des focus sur des aspects peu relatés du conflit.

  • "1918. Renaissance de la Pologne. Le journaliste Jack Tarnowski part à la découverte du pays de ses parents."

    L'Europe célèbre la fin de la guerre. A Varsovie, le général Pilsudski proclame l'indépendance de la Pologne. Jack Tarnowski, journaliste américain d'origine polonaise, ancien combattant de l'escadrille Lafayette, part à la découverte du pays. 123 années après les partages, la Pologne est à reconstruire : à l'intérieur du pays, les divisions sont profondes et sur les frontières, les voisins, Russie bolchevique et Allemagne révolutionnaire, contestent l'existence même du pays.

    Au cours de ses reportages, Jack va découvrir que la guerre n'est pas terminée en Europe. Il va rencontrer le général Pilsudski, et son premier ministre, découvrir la force et la détermination des Polonais à vivre libres, croiser les soldats perdus combattant dans les corps francs en Courlande, et les hommes de la Tchéka, la terrible police politique des nouveaux maîtres de Moscou. Il deviendra l'ami d'un patriote polonais et rencontrera l'amour. Il combattra aux côtés de ses nouveaux amis pour que la Pologne puisse exister. Et devra choisir dans quel pays construire sa vie, en Pologne ou aux Etats Unis.

  • Vallée du Richelieu, printemps 1906. Alors que l'arrivée des beaux jours égaie la petite communauté de Douceville, les mauvaises langues se délient dans des lettres anonymes adressées à l'archevéché. Elles dénoncent le curé Grégoire, qui héberge au presbytère sa nièce Sophie, une jeune fille de dix-sept ans belle à faire damner un saint.

    QUAND LA TYRANNIE DES SENS TENAILLE LE CLERGÉ...

    Les grenouilles de bénitier ne sont pas les seules à scruter les allées et venues de Sophie. Une mystérieuse étrangère, qui ne cache pas avoir bien connu le curé dans le passé, observe ouvertement l'adolescente depuis le parc en face du presbytère... Pendant qu'à l'intérieur, le vicaire Chicoine est l'objet de cruelles pulsions qu'il tente vainement de réfréner.

    Monsieur le curé détiendrait-il un secret bien gardé?

    Dans ce roman, Jean-Pierre Charland nous emporte dans un monde où la prière ne chasse pas la chair.

  • Vallée du Richelieu, hiver 1905. Aldée, une adolescente maigrichonne, a le coeur brisé quand elle doit quitter la ferme paternelle et abandonner son ambition de devenir institutrice. Hélas, pour éviter la famine, son père a besoin du salaire qu'elle obtiendra en se mettant au service de bourgeois de la ville.

    Heureusement, la famille du docteur Turgeon se montre bienveillante à l'égard de la nouvelle domestique et Graziella, la vieille cuisinière, la prend sous son aile en se promettant de la remplumer. Lorsque le beau Félix Pinsonneault, un camarade de collège du fils de la maison, se met à lui faire une cour assidue, la jolie servante entrevoit un avenir meilleur... Parviendra-t-elle à mesurer le danger incarné par l'arrogant garçon et à éviter la déchéance destinée à une fille perdue?

    Dans ce roman, Jean-Pierre Charland nous plonge dans l'univers de la petite bourgeoisie québécoise au début du XXe siècle.

  • Avec la saga Chère Laurette, également prévue en 4 tomes, Michel David retourne à ses premières amours de La Poussière du temps, soit une grande saga familiale et urbaine qui, encore une fois, se déroule dans le quartier ouvrier du Centre-Sud de Montréal

  • Ce roman historique saura plaire aux milliers de lecteurs déjà séduits par les récits de Jean-Pierre Charland.

    Troisième et dernier tome de la saga Sur les berges du Richelieu.

  • Ce livre est le récit des souvenirs de guerre d'une petite fille tendre et curieuse en route pour un village franc-comtois avec sa mère, Nicolette, et son petit frère, Louis. À Rahon vivent ses grands-parents : Louis Laloy, éminent sinologue et musicologue, et sa grand-mère arménienne, Susik Babaïan, pianiste reconnue. Claire voit tout, entend tout des événements que vit sa famille, merveilleux ou tragiques selon les jours. L'histoire côtoie sans cesse un quotidien fait de culture, de musique et de drames que Claire nous fait vivre avec finesse, humour et poésie.

empty